Le Conseil national des évangéliques de France (CNEF) a tenu à faire part de «sa profonde et extrême indignation» face à la résolution sur Jérusalem-Est adoptée par le Conseil exécutif de l’Unesco. Portée par les pays arabes, cette résolution visant à protéger le patrimoine culturel palestinien a été acceptée le 13 octobre lors d’un vote, avec 24 voix pour, 26 abstentions (dont la France) et 6 voix contre.

«Ce que l’on pourrait considérer comme une regrettable erreur s’apparente en fait à une volonté répétée de l’Unesco de réécrire l’histoire» affirme le CNEF dans son communiqué du 27 octobre. En effet, en avril dernier, une résolution du même type (n°199) requalifiait déjà les tombeaux des patriarches et de Rachel comme exclusivement patrimoine palestinien et statuait sur Jérusalem de manière ambiguë.

Le CNEF cite le Grand rabbin de Bruxelles, Albert Guigui, qui avait relevé à propos de cette dernière résolution : «Ce vote nie et efface les caractères ethnique, religieux, historique et géographique du peuple juif et de la confession juive sur la cité de Jérusalem. Si le monde accepte qu’il n’y ait aucun lien entre les juifs et le Mont du Temple, alors Jésus ne serait plus qu’une légende inventée».

Après avoir relevé que le Coran ne mentionne jamais le nom de Jérusalem, alors que la Bible (Ancien et Nouveau Testament) mentionne cette ville plusieurs centaines de fois, le CNEF ajoute que «toutes les découvertes archéologiques anciennes et récentes prouvent le lien indéfectible du Peuple juif avec Jérusalem, bien au-delà de sa simple présence dans ces lieux. Et par «filiation», il en est de même pour nous, protestants évangéliques».

Le Conseil national des évangéliques de France martèle par ailleurs que le but de l’Unesco devrait être de préserver la vérité historique, géographique, archéologique, culturelle et littéraire de tous les peuples de la terre.

En dernier lieu, le CNEF réaffirme son soutien et son affection au Peuple juif, «une fois de plus atteint au coeur de sa foi et de son histoire».

La rédaction d’Evangéliques.info

2 réponses
  1. GUEGAN POISSONNEAU
    GUEGAN POISSONNEAU dit :

    Evidemment. Le CNEF a pris une décision courageuse face à une tentative de réécrire l’histoire qui déshonore les nations arabes. Que le Dieu et Père de Jésus Christ soit béni .

    Répondre
  2. Marcial K.
    Marcial K. dit :

    L’UNESCO trahit l’histoire et prouve ainsi (une fois de plus) que c’est un organisme corrompu qui œuvre non pas pour instruire l’humanité mais de manière de plus en plus évidente pour “abrutir” l’opinion mondiale.

    l’Éternel Dieu d’Israël a veillé, veille et veillera éternellement sur la prunelle de Ses yeux, Israël !

    SHALOM

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.